L’Afrique dans les littératures, les médias et les arts aux XXe et XXIe siècles
Ouvrage collectif

Date limite: 15 novembre 2017


Coordination : Bernard Ambassa Fils et Jean Claude Abada Medjo (ENS/Université de Maroua)

 

 

Plus qu’un simple nom de continent, le mot « Afrique » apparaît comme une source et un objet de discours inépuisable, aux diverses variations sémantiques et connotatives dans les littératures, les médias et les arts, hier comme aujourd’hui. Les commentaires journalistiques, les discours historiques, politiques, philosophiques, anthropologiques, sociologiques ou littéraires, les représentations cinématographiques, photographiques et les arts picturaux, investissent l’Afrique, et soulèvent de vives polémiques quant à la (re)présentation qu’ils en donnent. L’image donnée de l’Afrique dans ces différents supports est ainsi diversement appréciée. Certains critiques la trouvent biaisée, d’autres la voient transfigurée et manichéenne à des fins idéologiques, étant donné qu’elle emphatise les idées reçues d’un espace perpétuellement en crise (Michael Rinn et Nathalie Narvaez-Brunneau, 2015).

 

En effet, la découverte de l’Afrique par les Européens (Catherine Coquery-Vidrovitch, 1955) a engendré une littérature abondante de première heure sur le continent par des ethnologues, des anthropologues et des philosophes occidentaux qui en ont souvent fait une peinture caricaturale et dénigrante (Hegel, Levy Brühl). Cette considération dégradante et primitive du continent et de ses occupants a eu pour conséquence au moins deux faits historiques tragiques : l’esclavage et la colonisation. Ces pratiques odieuses ont généré des littératures de soutien qui aussitôt ont entraîné des controverses, d’abord en Occident, avec les antiesclavagistes et les anticolonialistes, ensuite en Afrique, avec les premiers intellectuels du continent partis étudier en Europe, notamment ceux de la conscience noire et de la négritude. Ainsi, les opinions, les thèses et les regards sur l’Afrique, de l’extérieur comme de l’intérieur se succèdent et se croisent ; ils sont à la fois variés, opposés et souvent paradoxaux au point qu’il a émergé une littérature des littératures, des arts et des médias sur l’Afrique coloniale.

 

Si beaucoup a déjà été dit et écrit sur les représentations dont font objet l’Afrique et les africains, il est toujours intéressant d’examiner et de questionner à nouveaux frais les images recyclées et les nouvelles stratégies de mise en scène que les divers codes sémiotiques contemporains font circuler au sujet de ce continent, véritable « puits de fantasmes » (Achille Mbembe, 2008), dans la logosphère mondiale. En croisant les regards internes et externes des littératures, des arts et des médias d’ici et d’ailleurs, quelles constances et quelles variances décèle-t-on dans la perception de l’Afrique ?

 

Les propositions d’article, qui prendront en compte les approches comparées ou non des littératures, des arts ou des médias d’Afrique ou d’ailleurs, pourraient exploiter les axes non exhaustifs suivants pour guider les analyses :

 

-       L’Afrique dans les médias ;

 

-       Les discours politiques sur l’Afrique ;

 

-       Images et visages de l’Afrique dans les arts

 

-       Les stratégies discursives sur l’Afrique ;

 

-       La textualisation et la littérarisation de l’Afrique ;

 

-       Regards croisés des perceptions de l’Afrique ;

 

-       Les discours d’Afrique ;

 

-       Etc.

 

Les propositions de contribution en français, d’une longueur de 300 mots au plus, suivies d’une brève note biobibliographique, seront à adresser au plus tard le 15 novembre 2017 à fibernard2@yahoo.fr et à jccarka@yahoo.fr.

 

Le Comité de coordination répondra aux contributeurs le 20 novembre 2017, et les articles retenus sont attendus le 10 février 2018. La publication de l’ouvrage est prévue pour le mois de juin 2018.

 

Dernier numéro

S'abonner

Annoncer sur Framonde

Vous pouvez l’alimenter en adressant vos annonces sous fichier joint dans le cadre de ces rubriques à : francais-langues@auf.org

Les annonces doivent être rédigées sous format word, odt ou rtf (caractères Times New Roman ou Arial).

Archives de publication

Copyright AUF - Contact