Sociolinguistique, usages, langages et imaginaires des langues dans la littérature-monde en français
Unité de Recherche en Études Brachylogiques
Lieu: Institut Supérieur des Sciences Humaines de Tunis (Tunisie)
Date de l'événement: Vendredi 30 novembre 2018

Date limite: 25 octobre 2018


 

 

Université Tunis El Manar (UTM)           Institut Supérieur des Sciences Humaines de Tunis

 

 

« Les recherches contemporaines sur le style et la forme poétique, largement inspirées par l’enseignement de Roman Jakobson, ouvrent la voie à un traitement scientifique – nous voulons dire par là non subjectif – des usages littéraires du langage. Elles permettent d’entrevoir un avenir où les « littéraires » ne s’opposeront plus en bloc aux linguistes comme ils tendaient à le faire depuis que ceux-ci avaient, dans leur majorité, cessé d’être philologues ».

 

                                               (Martinet, 1967 : 1288)

 

L’évolution des sciences du langage et l’ensemble des sciences humaines et sociales ont profondément renouvelé ces dernières décennies les relations entre sciences du langage et littérature. Une conception quelque peu réductrice voyait dans la linguistique une discipline auxiliaire dont le rôle se limitait à fournir des instruments pour analyser les textes. Dans une perspective sociolinguistique, de pragmatique ou d’analyse du discours, l’intérêt n’est plus uniquement accordé à l’étude des faits de langue pour étayer une interprétation. La prise en charge de la totalité du phénomène linguistique dans le texte littéraire avec l’extralinguistique et le sociolinguistique ont permis d’aller au-delà du texte,  déstabilisant ainsi ‘’l’opposition immémoriale entre « texte » et « contexte »’’ (D. Maigueneau 2011).

 

Des spécialistes reconnaissent la nécessité de distinguer la francophonie comme réalité sociolinguistique de la francophonie comme concept géopolitique[2]. La question des usages littéraires du langage ou du paradigme de la littérature francophone,  supplantée par celui de ‘’ littérature-monde’’ en français se pose aujourd’hui avec pertinence. En effet, le texte littéraire en français peut s’avérer être le lieu d’un dialogisme particulier où l’altérité, constitutive de l’écriture francophone est incarnée par l’apport (in) conscient de la langue maternelle, et ce, qu’elle soit le tunisien, le marocain, l’algérien, l’amazighe, le créole ou le wolof... Le contact entre la langue maternelle (langue de pensée et d’inspiration) et le français (langue d’écriture et de publication) s’accompagne de jeux de langage, de phénomènes d’interpénétration et d’une relation inter-identitaire, bousculant les langues et les techniques narratives habituelles. Ce contact s’expose à une aventure conflictuelle répondant aux préoccupations de la sociolinguistique.

 

Il n’est pas habituel de considérer le texte littéraire, qu’il soit monolingue, bilingue ou plurilingue, comme une matière sociolinguistique. De nombreuses études ont été menées  sur le rapport à la langue dans la littérature-monde en français, soulevant les questions des enjeux de l’écriture, de l’identité, de la réception/perception et du contexte. L’objectif de cette journée d’études qui s’inscrit dans ce champ de réflexion vise à mettre en exergue l’esprit conversationnel entre littérature et sociolinguistique. Il vise également à considérer le corpus littéraire  d’expression française comme une matière sociolinguistique en présentant les bases théoriques ainsi que les outils descriptifs de l’approche sociolinguistique du texte.

 

 Il s’agit d’interroger les liens entre la littérature-monde en français et  la sociolinguistique et de se demander dans quelles mesures l’écrivain s’inscrit culturellement, socialement et éthiquement dans son langage. Relevant de postures identitaires d’écrivains et de récepteurs potentiels, l’écriture en français- en tant que pratique sociale- porte une variation de la langue française et des marqueurs spécifiques définis dans les contacts de langues, les répercussions stylistiques, le plurilinguisme, l’affirmation de l’identité,…

 

Nous proposons, à titre indicatif, quelques pistes de réflexion pour aborder cette problématique. Tout autre angle est envisageable s’il permet une lecture sociolinguistique des usages littéraires d’écrivains francophones.

 

Pistes de réflexion

 

Ø  Le français comme choix langagier : vecteur d’identité et d’altérité linguistique : « Sa langue de l’autre »[3].

 

Ø  Processus de légitimité/ légitimation: Les marques de tunisianité dans la littérature-monde en français: une identité linguistique ou légitimation d’une variété ?

 

Ø  La dialectique unité/diversité dans la littérature-monde en français : territorialisation de la culture/identité d’appartenance et mondialisation.

 

Ø  La littérature-monde entre authenticité et esthétique. 

 

Ø  Usages, langages et imaginaires linguistiques dans la littérature-monde en français (Ecarts, modalités et stratégies discursives, mécanismes stylistiques, oralité, emprunts, calques et unités lexicales). 

 

Ø  Mots, désignations, imaginaires linguistiques et représentations du genre dans la littérature-monde en français.

 

Soumission des propositions : 25 octobre 2018  (dernier délai)

 

Modalités  :

 

- Un texte de 400 mots sous format Word ;  l’identité de l’auteur ou des auteurs (le prénom, le nom, le statut et l’institution de rattachement, adresse, E-mail, téléphone) ;

 

- Durée de la communication : 15 minutes

 

- Email d’envoi : rajachenoufi@gmail.com et monia.kallel@issht.utm.tn

 

Notifications de l’acceptation des propositions : 1er novembre 2018

 

Publication des actes de la journée d’étude : Les articles sélectionnés par le comité scientifique feront l’objet d’une publication conforme aux normes académiques internationales.

 


 

[1] Manifeste signé en 2007 par quarante quatre écrivains en faveur d’une langue française qui serait libérée de son pacte exclusif avec la nation

 

[2] cf  Louis-Jean Calvet (1987), Robert Chaudenson (1989), Didier de Robillard et Michel Beniamino (1993, 1996)

 

[3] Babacar Fayé (2010)

 

Dernier numéro

S'abonner

Pour vous abonner à la liste de diffusion, veuillez envoyer votre demande d'inscription à : francais-langues@auf.org

Annoncer sur Framonde

Vous pouvez l’alimenter en adressant vos annonces sous fichier joint dans le cadre de ces rubriques à : francais-langues@auf.org

Les annonces doivent être rédigées sous format word, odt ou rtf (caractères Times New Roman ou Arial).

Archives de publication

Copyright AUF - Contact