L’Œuvre recomposée. Regroupement et agencement des écrits littéraires de la Renaissance à nos jours
Lieu: Université de Haute-Alsace, Mulhouse (France)
Date de l'événement: 14-15 novembre 2019

Date limite: 01 décembre 2018


Colloque international organisé par Rudolf Mahrer et Anne Réach-Ngô, avec le soutien de l’Université de Lausanne, de l’Université de Haute-Alsace et de l’Institut Universitaire de France

 

 

Il arrive régulièrement qu’un auteur ou un groupe d’auteurs, un imprimeur-libraire ou un directeur de collection arrange des textes déjà écrits (parfois même déjà publiés) pour en faire un ensemble inédit. Lors de ce montage, l’autonomie des textes originaux est remise en jeu au sein de l’entité qui désormais les intègre. Un tel processus concerne des réalités littéraires et éditoriales fort diverses : volumes réunissant des poèmes, des contes ou des épîtres publiées d’abord séparément, œuvres complètes ou partielles d’un auteur, anthologies, feuilletons ou encore récits brefs encyclés en romans.

 

Le colloque “L’œuvre recomposée” sera consacré à l’étude de ces procédés de regroupement et de réagencement. Il s’agira d’étudier la manière dont plusieurs textes, naguère autonomes, sont à l’œuvre, c’est-à-dire engagent, une fois réunis, une poétique nouvelle qui relance le dispositif de signification du tout comme des parties. Les contributions prendront pour objet d’étude des parcours qui conduisent d’une pluralité de textes déjà écrits à la cohérence d’une œuvre nouvelle ; elles participeront ainsi, de manière théorique et méthodologique, à l’élaboration d’une génétique de la composition, tant auctoriale qu’éditoriale, centrée sur les opérations de (ré)organisation textuelle.

 

Les phénomènes étudiés étant étroitement liés à l’histoire des supports, les cas présentés pourront concerner tous les siècles de l’imprimerie, de la période des incunables – qui hérite de la pratique manuscrite du recueil factice – à celle des écrits numériques – où les textes sont pris dans un réseau virtuel à géométrie variable et en constant remaniement.

 

Plusieurs perspectives pourront être adoptées :

 

(1) La génétique textuelle a peu interrogé les opérations de (re)combinaison par lesquelles l’auteur rassemble des textes anciens. Les contributions pourront porter sur les opérations d’agencement auctoriales, telles qu’on pourra les reconstituer à partir des brouillons notamment. On s’intéressera aux opérations macrotextuelles, qui relèvent de l’élaboration du plan global, et concourent à fixer l’ordre et la hiérarchisation des parties dans le tout. On examinera également la topographie et les dispositifs péritextuels assurant une cohérence d’ensemble, préparant des lectures, favorisant une navigation dans le livre. On analysera encore dans quelle mesure ces transformations macrostructurelles conduisent à des réécritures locales, modifiant l’identité stylistique voire générique des textes réagencés.

 

(2) Les gestes de recomposition se produisent fréquemment à un moment de l’écriture où la poétique de l’auteur rencontre celle de l’éditeur. La négociation des projets auctoriaux et éditoriaux porte alors tout particulièrement sur le choix et l’arrangement des textes dans le livre. Par suite, les contributions porteront aussi sur l’entreprise de composition prise en charge par l’instance éditoriale en concertation avec l’auteur ou du moins avec l’assentiment de celui-ci, dont témoignent des épreuves annotées ou la correspondance auteur-éditeur. Suivant cette même perspective, certains textes peuvent être élaborés en vue d’un rassemblement à venir, que l’auteur laisse au soin d’un collectif ou d’un éditeur, de son vivant ou après sa mort. Quelle spécificité présente la production de tels écrits, nés du projet de paraître et de reparaître dans des configurations multiples et non contrôlées par l’auteur ? Comment celui-ci produit-il un texte-module dont la composition est déléguée ?

 

(3) Enfin, l’étude du regroupement et du réagencement conduit à se pencher sur des moments de l’élaboration des œuvres où l’éditeur agit seul, rassemblant des écrits sans l’autorisation des auteurs (recueils pirates) ou post-mortem (recueils posthumes, œuvres complètes, anthologies…). Bien qu’alors totalement allographique, la recomposition n’en demeure pas moins un processus, qui mérite une attention génétique. Quels textes sont choisis pour faire œuvre ensemble, selon quels critères de sélection, quel ordre… ?  Il s’agit de reconnaître la créativité et l’historicité du geste de l’éditeur en passant, si l’on veut, de la description de ses interventions à celle de son invention.

 

L’analyse des processus de réagencement et de regroupement pourra croiser diverses approches telles que la génétique textuelle (identifiant les acteurs de l’œuvre polytextuelle et décrivant les processus de recomposition), la poétique (caractérisant les propriétés (péri)textuelles des œuvres recomposées), l’histoire du livre et des supports de l’écrit (questionnant les effets des supports d’écriture et de diffusion sur la recomposition et la structure de l’œuvre qui en résulte) ou encore la philologie (s’attachant à trouver des moyens d’éditer les œuvres à configuration variable).

 

*

 

Les propositions, d’environ 400 mots, seront envoyées, accompagnées d’une brève présentation bio-bibliographique, à anne.reach-ngo@uha.fr et rudolf.mahrer@unil.ch, avant le 1er décembre 2018.

 

*

 

Comité d’organisation

 

Rudolf Mahrer (Université de Lausanne)

 

Anne Réach-Ngô (Université de Haute-Alsace, Institut Universitaire de France)

 

avec l’aide de Marine Parra (Université de Haute-Alsace)

 

Comité scientifique

 

Jean-Michel Adam

 

Raphaël Baroni

 

Marta Caraion

 

Roger Chartier

 

Marc Escola

 

Almuth Grésillon

 

Jean-Louis Lebrave

 

Dominique Massonaud

 

Guillaume Peureux

 

Gilles Polizzi

 

Christophe Schuwey

 

Frédérique Toudoire-Surlapierre

 

Bénédicte Vauthier

 

Calendrier

 

1er décembre 2018                       envoi des propositions

 

10 janvier 2019                            réponse aux auteurs

 

15 mars 2019                                publication du pré-programme

 

Dernier numéro

S'abonner

Pour vous abonner à la liste de diffusion, veuillez envoyer votre demande d'inscription à : francais-langues@auf.org

Annoncer sur Framonde

Vous pouvez l’alimenter en adressant vos annonces sous fichier joint dans le cadre de ces rubriques à : francais-langues@auf.org

Les annonces doivent être rédigées sous format word, odt ou rtf (caractères Times New Roman ou Arial).

Archives de publication

Copyright AUF - Contact