La recherche francophone et l’humanité : interroger les Lettres et Sciences sociales/humaines
1er congrès mondial des chercheurs/experts francophones
Lieu: Accra, University of Ghana, Legon
Date de l'événement: 11,12,13 et 14 juin 2019

Date limite: 30 octobre 2018


 

 

Laboratoire ACAREF - Académie africaine de recherches et d’études francophones (www.acarefdella.org)

 

University of Ghana

 

Department of French

 

L’ACAREF organise le 1er Congrès des chercheurs/experts francophones à Accra, les 11, 12, 13 et 14 juin 2019. Il est question ici d’un rendez-vous d’échanges d’expériences et de mutualisation des compétences francophones en vue d’impacter davantage l’humanité. En effet, depuis un certain temps maintenant, les recherches anglo-saxonnes sont devenues des références incontournables. Ceci leur confère une visibilité sans pareille dans le concert du monde académique et dans les humanités. Si le phénomène est très présent au nord, il ne l’est pas moins au sud. Ce congrès se propose donc d’interroger les Lettres et les Sciences humaines/sociales sur leurs apports à l’humanité et de se faire l’écho des avancées de la recherche francophone.

 

L’ACAREF : Un réseau de promotion des recherches francophones (www.acarefdella.org)

 

L’ACAREF est une structure de mutualisation et de coopération entre enseignants, enseignant-chercheurs, chercheurs et experts dans une perspective pluri/transdisciplinaire. L’ACAREF est née de la synthèse des rencontres qui ont eu lieu entre chercheurs de différentes spécialités et de différentes nationalités au cours de ces quatre dernières années (2015-2018) à l’Université de Legon, Accra, au Ghana, à l’initiative du laboratoire DELLA du Département de français.

 

L’ACAREF agit comme une force de changement et de progrès par sa contribution intellectuelle, culturelle et scientifique à l’épanouissement de la société. Elle exerce ses activités dans tous les champs du savoir en rapport avec les langues et les cultures, et rayonne en rassemblant des travaux qu’elle partage et diffuse de par le monde.

 

L’ACAREF exerce un rôle de leader, de rassembleur et de partenaire auprès des centres de recherche, des chercheurs, des organismes communautaires et des instances gouvernementales, dans le but de promouvoir une plus grande connaissance de la situation de la langue française et des langues africaines, et une meilleure compréhension des enjeux prioritaires qui les concernent. L’ACAREF s'engage à rendre publics, en collaboration avec ses partenaires, des travaux d’enseignement et de recherche pertinents pour le développement et la connaissance de ces langues et de ces cultures.

 

Par la pertinence et la qualité des recherches qu’elle diffuse, la force de ses partenariats et l’expertise de son comité scientifique et de son Conseil d’administration, de ses membres et de ses membres associés, l’ACAREF s’offre comme un creuset de réflexion scientifique en Afrique et à travers le monde et entend, de ce fait, se positionner comme une référence incontournable sur la scène de la recherche dans les domaines connexes à la langue française et aux langues et cultures africaines.

 

L’ACAREF agit pour la défense et la liberté de pensée et d'expression dans l'exercice de ses fonctions de diffusion des recherches basées sur la valeur critique du travail intellectuel et sa portée sociale…

 

Le 1er Congrès mondial des Chercheurs/Experts francophones :

 

1- UN CONGRÈS PASSIONNÉ…

 

Ce congrès peut être qualifié de « passionné » de par sa thématique brûlante et fédératrice. En effet, les conférences et les communications porteront sur la question brûlante de la place présente et à venir des recherches en lettres et sciences humaines dans le concert du monde. En clair, le présent Congrès repose précisément sur le principe des recherches et études francophones conçues et vécues comme vecteurs d’enthousiasme, d’innovation, de diversité, de pluralité, de dialogue et d’émergence pour que le monde tourne mieux et que son concert ne devienne ni monotone ni cacophonique.

 

Le congrès se propose d’interroger les Lettres et les Sciences humaines/sociales sur leurs apports à l’Humanité. De ce fait, le présent congrès se veut un rendez-vous pluriel et pluridisciplinaire et se concentrera sur une thématique qui sera creusée sur la base d’une série de symposiums issus des différents domaines des Lettres et des Sciences sociales. Ces symposiums ne viseront pas seulement les expériences isolées des participants (chercheurs ou d’enseignants-chercheurs, experts ou praticiens) mais aussi les relations personnelles que chacun d’entre eux entretient avec les autres disciplines. Pour ce faire, les communications porteront sur tous les champs disciplinaires des domaines suivants :

 

Symposium 1. Linguistique et Communication

 

Symposium 2. Lettres modernes

 

Symposium 3. Histoire

 

Symposium 4. Géographie

 

Symposium 5. Anthropologie

 

Symposium 6. Sciences de l’éducation

 

Symposium 7. Sociologie

 

Symposium 8. Traduction/interprétation.

 

Symposium 9. Langues vivantes

 

Symposium 10. Arts

 

Toutes les propositions d’intervention devront être envisagées dans une perspective pluri/transdisciplinaire.

 

Cette rencontre internationale a plusieurs objectifs :

 

- Contribuer à la valorisation et à une plus large diffusion des recherches francophones, à leur visibilité internationale,

 

- Faciliter la coordination institutionnelle de ces recherches et de nouvelles formes de coopération,

 

- Encourager l’émergence de nouvelles thématiques ainsi que les approches interdisciplinaires et transversales au sein des Lettres et des Sciences humaines et sociales.

 

Ouvert à toutes et à tous, chercheurs confirmés, jeunes chercheurs, doctorants, ce congrès articulera séances plénières et ateliers.

 

Les propositions attendues peuvent prendre la forme de communications individuelles ou d’ateliers coordonnés par un ou deux responsables. Les propositions de posters et d’exposition de livres sont également les bienvenues. Ces propositions s’inscriront de façon privilégiée dans les dix axes thématiques définis par l’ACAREF.

 

2- UN CONGRÈS AMBITIEUX…

 

Ambitieux, ce 1er Congrès mondial comme son nom l’indique, veut rassembler les chercheurs francophones dans toutes leurs composantes disciplinaires. Ici, la recherche francophone est à comprendre au sens large du terme : tout travail de recherches toute étude et toute expertise portant sur la langue française ou ayant pour langue de diffusion le français.

 

Ambitieux, le congrès se propose d’accueillir entre 500 (minimum) et 1000 (maximum) participants pour animer les différents symposiums étalés sur 5 jours. Chaque symposium comptera entre 50 et 100 communications sur la durée du Congrès, soit environ 15‐20 communications menées en ateliers parallèles avec des moments de dialogue et de synthèse bien définis et ménagés. Des espaces seront aussi prévus pour des expositions (posters, livres, objets d’art) à l’intention des participants qui préfèrent communiquer leurs expériences et leurs projets de cette manière.

 

Il faut préciser que le Congrès comportera des conférences, en séances plénières, qui seront animées par les organisateurs et leurs différents partenaires institutionnels ainsi que par des experts de la francophonie : écrivains, scientifiques et politiques.

 

Des conférences semi‐plénières, communes à plusieurs symposiums seront aussi au programme du congrès. Elles sont destinées à explorer les lignes transversales entre les différents symposiums afin d’en déduire des approches interdisciplinaires et de lancer de nouvelles pistes de réflexions.

 

3- UN CONGRÈS : TROIS TABLES RONDES

 

Le congrès ouvrira des débats publics sur des thèmes d’actualité. Il s’agit des thèmes qui interpellent l’opinion publique. Ces débats prendront la forme de tables rondes élargies au grand public. Les intervenants sur ces thèmes sont appelés à y porter un regard purement scientifique et dépassionné.

 

Trois thèmes sont à l’honneur :

 

- Gouvernance et gestion des universités en Afrique : état des lieux, défis et perspectives

 

- Gouvernance, Conflits et Développement inclusif en Afrique : Entre discours et réalité

 

- L’expertise francophone : états-des-lieux, défis et perspectives

 

4- UN CONGRÈS FÉDÉRATEUR…

 

Le congrès s’inscrit dans la vision globale de l’ACAREF : rassembler les enseignants, enseignant-chercheurs, chercheurs et Experts dans une perspective pluri/transdisciplinaire afin de mutualiser et diffuser leurs travaux de par le monde. Au-delà de cette vision, le congrès se propose de réunir un ensemble d’institutions universitaires, d’organismes internationaux, d’associations et de réseaux de chercheurs et/ou d’expert. La participation de la plupart des organismes suivants est déjà acquise :

 

- Organisation Internationale de la Francophonie (OIF)/BRAO Lomé, Togo.

 

- University of Ghana, Legon.

 

- Université Naples Federico II, Italie.

 

- Centro Studi Sociolingua (promotion de la diversité linguistique) Teramo (Italie)

 

- Association LEM-Italia (Langues d'Europe et de la Méditerranée), Italie

 

- Centre d’Etudes Linguistiques et Historiques par Tradition Orale (CELHTO), Bureau Union Africaine (UA) – Niamey, Niger

 

- Académie Africaine des Langues (ACALAN), Union Africaine (UA)-Bamako, Mali

 

- l’Institut Ivoirien des Langues appliquées, Université de Cocody, Abidjan, Côte d’Ivoire

 

- le RUIPI (Réseau Universitaire International Pour l’Interculturel), Université Trè-Roma, Italie

 

- La Renaissance Française, Paris France

 

- l’IDEFFIE (Initiative pour le Développement de l’expertise française et francophone à l’international et en Europe)

 

- le Réseau Populations-Cultures-Langues et Développement (POCLANDE), Université Paris Diderot, France

 

- L’Observatoire Européen du Plurilinguisme (OEP)

 

- L’Institut CEDIMES, Paris France

 

Le comité d’organisation a déjà reçu l’approbation de la plupart de ces institutions qui adhèrent à la vision globale de ce projet et acceptent de collaborer pour la réussite du 1ER CONGRES MONDIAL DES CHERCHEURS ET EXPERTS FRANCOPHONES par des apports financiers ou en nature et par d’autres formes de prestations. C’est dire que toutes ces organisations vont « libérer » leur force et savoir-faire pour imprimer au congrès son caractère fédérateur. Les organisateurs du congrès sont en contact avec d’autres institutions telles que l’OIF, l’AUF et la liste reste ouverte à bien d’autres encore, pour faire de ce congrès un rendez-vous non seulement mondial mais fédérateur.

 

5- UN CONGRÈS FESTIF…

 

L’une des particularités de ce congrès, c’est le caractère festif que les organisateurs veulent lui donner. En effet, le présent congrès refuse de s’enfermer dans une tour d’ivoire universitaire souvent caractérisée par des journées essentiellement académiques. Il se fixe pour objectif de créer non seulement un cadre de réflexions et de débats scientifiques mais aussi un rendez-vous festif. Ainsi, plusieurs activités de distraction telles que les visites-guidées, des sorties libres, des soirées culturelles animées par des artistes invités…, meubleront le programme du congrès. Le congrès se veut un rendez-vous où personne ne s’ennuie… et la ville d’Accra qui accueille les congressistes s’y prête bien…

 

6- UN CONGRÈS HUMANITAIRE…

 

Dans le prolongement du congrès, l’opportunité sera donnée aux jeunes élèves et étudiants anglophones du Ghana de renforcer leur apprentissage du français. Des activités d’encadrement pédagogique telles que les animations socio-éducatives en français et l’aide au renforcement linguistiques des Ghanéens seront organisées. Les travaux pourront durer 2 semaines (minimum) et 4 semaines (maximum). Un appel à volontariat international sera lancé à cet effet. Les congressistes volontaires qui sont intéressés à prendre part à ces activités d’enseignement du français pourront le préciser aux organisateurs du congrès.

 

7- UN CONGRÈS, UNE NOUVELLE REVUE :

 

« LES CAHIERS DE L’ACAREF »

 

« Les Cahiers de l’ACAREF », telle est la dénomination de la nouvelle revue en ligne et en version papier qui accompagnera le 1er Congrès mondial des chercheurs et experts francophones. Cette nouvelle revue se propose de recevoir et de sélectionner des articles rigoureusement scientifiques du monde francophone. Enregistrés à l’ISBN : 978-2-9537299-6-2, “Les Cahiers de l’ACAREF” a une fréquence semestrielle de parution (2 parutions par an). Le premier numéro de cette revue sera présenté au Congrès.

 

8- UN CONGRÈS FRANCOPHONE EN MILIEU ANGLOPHONE…

 

Accra, la ville qui abritera ce congrès est la capitale du Ghana, pays anglophone coincé entre trois pays francophones (Togo, Côte d’Ivoire et Burkina Faso) et l’océan Atlantique. Et pourtant elle accueille ce 1er congrès mondial des chercheurs francophones. Plusieurs raisons justifient ce choix…

 

Accra a été le lieu de plusieurs rencontres francophones à travers la naissance du laboratoire DELLA (Didactique et Enseignement des Langues et Littérature en Afrique) au sein du Département de Français à l’Université de Legon, Accra. Ce laboratoire créé en 2014 a tenu successivement à l’University of Ghana (Legon) 3 colloques internationaux (entre 2015 et 2018) en français avec la participation, en moyenne, de 100 personnes. C’est de ces rencontres francophones annuelles qu’est né le Réseau ACAREF (Académie Africaine des Recherches et Etudes Francophones) qui organise ce 1er congrès mondial des chercheurs francophones qui se présente comme le couronnement de l’ensemble des 3 éditions successives du colloque DELLA : Accra ne pouvait en être privé…

 

D’un autre côté, la ville d’Accra regorge de nombreux francophones, surtout étudiants. Les statistiques disent qu’un dixième la population d’Accra est francophone ou d’origine francophone. Et puis le Ghana, pays entourés de voisins francophones est très demandeur de langue française. Le pays est membre de l’OIF.

 

DATES, LIEU ET LANGUES DU CONGRÈS

 

Dates: 11, 12, 13 et 14 juin 2019

 

Lieu : Université du GHANA, LEGON (Accra).

 

LANGUE DU CONGRÈS

 

Les communications sont prioritairement attendues en français. Cependant, des contributions en anglais pourraient aussi être acceptées mais les intervenants auront à fournir la version finale de leur texte traduit en français.

 

PROPOSITIONS DE COMMUNICATIONS

 

Format des propositions de communication

 

Format des propositions individuelles : résumé en français (500 caractères) ; brève présentation du ou des intervenant-e-s mentionnant leur rattachement institutionnel éventuel et leurs coordonnées ainsi que leurs principaux axes de recherches.

 

Format des propositions d’ateliers : résumé de 500 caractères en français de la problématique générale de l’atelier ; résumés en 2000 caractères des quatre communications composant l’atelier ; brève présentation du ou des intervenant-e-s mentionnant leur rattachement institutionnel éventuel et leurs coordonnées ainsi que leurs principaux axes de recherches.

 

Format des posters : résumé de 500 caractères en français de la problématique générale du poster.

 

NB : Les participants devront mentionner, au bas du titre de leur communication, le symposium du congrès auquel se rattache leur communication.

 

Votre contribution doit être envoyée au comité d’organisation à l’adresse suivante :

 

E-mail : congresmondial1.acarefdella@gmail.com

 

Site web : www.acarefdella.org

 

DATES IMPORTANTES

 

- Dates du congrès : 11 au 14 juin 2019

 

- Lancement de l’appel : 15 juillet 2018

 

- Date limite de réception des propositions : 30 octobre 2018

 

- Réponses : Entre le 15 et le 20 NOVEMBRE 2018

 

- Début des inscriptions: 21 NOVEMBRE 2018

 

Comité scientifique international

 

- AFELI Kossi Antoine, Lomé, Togo

 

- AGBEFLE Koffi, Legon, Ghana

 

- AGBESSIME Nyuiamedji, CIREL-VB/UL, Togo

 

- AGRESTI Giovanni, Naples « Federico II », Italie

 

- AMEGBLEAME Simon, Lomé, Togo

 

- AZANKU Kofi, Legon, Ghana

 

- BADASU Cosmas. K., Legon, Ghana,

 

- BAKA Edem, Cape Coast, Ghana

 

- BOUSTANY Daisy, Montréal, Canada

 

- DAO Yao, Lyon 2, France

 

- DEVRIESERE Viviane, Isfec Aquitaine, France

 

- DUMONT Pierre, Montpellier 3, France

 

- HANANIA Lilian, Paris, France

 

- HIEN Amélie, Université Laurentienne, Canada

 

- IMOROU Abdoulaye, Ghana, Legon

 

- KIANGBENI Kévin, Brazaville, Congo

 

- KOUDJO Bienvenu, Abomey Calavi, BENIN

 

- LEMAIRE Eva, Université d’Alberta, Canada

 

- LEZOU KOFFI Aimée-Danielle, UFHB, Abidjan, Côte d’Ivoire

 

- MAURER Bruno, Montpellier 3, France

 

- MBALA ZE Barnabe, Yaoundé 1, Cameroun

 

- NAPON Abou, Ouagadougou, Burkina Faso

 

- NAPORN Clarisse, Abomey Calavi, Bénin

 

- NDIBNU Julia, Yaoundé 1, Cameroun

 

- NOYAU Colette, Paris, France

 

- NUTAKOR Mawushi, Ghana, Legon

 

- RAONISON N’jaka, Antanararivo, Madagascar

 

- SANDS Sarah, Strasbourg, France

 

- TCHEHOUALI Destiny, Montréal, Canada

 

- TIJANI Mufutau A., PhD, A. Bello University Zaria, Nigéria

 

- TUBLU Yves, Niamey, Niger

 

- WIGHAM Ciara R, Lyon 2, France

 

- YEBOUA Kouadio D., Legon, Ghana

 

- YENNAH Robert, Ghana, Legon

 

Dernier numéro

S'abonner

Pour vous abonner à la liste de diffusion, veuillez envoyer votre demande d'inscription à : francais-langues@auf.org

Annoncer sur Framonde

Vous pouvez l’alimenter en adressant vos annonces sous fichier joint dans le cadre de ces rubriques à : francais-langues@auf.org

Les annonces doivent être rédigées sous format word, odt ou rtf (caractères Times New Roman ou Arial).

Archives de publication

Copyright AUF - Contact