Autour de la littérature numérique
Colloque international
Lieu: Université Mohamed Khider de Biskra – Algérie
Date de l'événement: 17 et 18 avril 2019

Date limite: 15 décembre 2018


De l’oralité à la littérature, en passant par l’oraliture, concept forgé par Mirville, le besoin de l’Homme de partager ses idées ne cesse de trouver le moyen et le support pour le faire. Exprimé d’abord sur les parois des grottes, ensuite sur de l’argile, du papyrus et du bambou, pour finir sur du papier, passage qui a permis à la littérature de se développer et de voir naître ses divers genres, l’écriture aujourd’hui, avec l’émergence de l’ordinateur personnel, se pratique surtout sur un support numérique.

Entraînée par l’évolution de la science technologique, la littérature a voyagé de son mode monomodal à son nouveau contexte multimodal, donnant lieu à un nouveau style de vie de l’homme moderne. Elle est devenue ainsi témoin de l’émergence d'un nouvel espace culturel, qui englobe les aspirations intellectuelles et créatives à travers les médias électroniques, marquant le début d'une révolution numérique dans le monde de l'écriture.

De cette émergence sont apparus de nouveaux termes, expressions, classes, modèles, comme, à titre indicatif : la littérature virtuelle, électronique, numérique (ou cyberlittérature), augmentée, interactive, hypertextuelle, hybride … etc. Ce qui a conduit ces formes nouvelles d’expression au centre des discussions scientifiques. Elles suscitent une controverse au niveau des normes de l’écriture et de la littérature, de la matérialité et l’immatérialité des supports, des limites du texte et de l’infinité de possibilités que lui offre le numérique, faisant de lui un multitexte.

Cette littérature numérique, définie par Philippe Bootz comme « toute forme narrative ou poétique qui utilise le dispositif informatique comme médium et met en œuvre une ou plusieurs propriétés spécifiques à ce médium 1 », nous appelle à nous interroger sur ses caractéristiques et ses spécificités. Est-elle différente de la littérature sur papier ? Forme-t-elle une nouvelle littérature ou propose-t-elle une continuité à l’ancienne ? Puisque, « dans l’écriture se noue une tension essentielle entre le support physique de manifestation et la forme sémiotique d’interprétation 2 », quelle est donc l’influence du support de cette littérature sur son sens ? Existent-ils des frontières entre l’auteur numérique et son lecteur ? Gardent-ils leurs droits ? Sachant que dans la littérature numérique, le lecteur peut être également auteur et inversement.

Par ce foisonnement de questions, ce colloque a pour objectif de mettre en exergue cette nouvelle littérature.

Nous proposons donc les axes suivants (la proposition est non-exhaustive) :

Axe théorique :

Le concept de littérature numérique.

Caractéristiques et spécificités de la littérature numérique.

Littérature numérique entre production et réception.

Axe littérature :

L’influence du support numérique sur la littérature et le sens.

Le corpus numérique et la recherche en littérature.

La transécriture des œuvres littéraires au cinéma.

Axe sciences du langage :

La textométrie et les logiciels d'analyse qualitative.

Les pratiques de l’analyse du discours.

Axe didactique :

L’enseignement des textes littéraires à l’ère numérique.

Le colloque souhaite s’ouvrir à tous les domaines scientifiques : littéraire, didactique, linguistique, informatique, psychologique, sociologique, juridique … etc.

Consigne :

Les propositions de communications, d’une demi-page à une page environ, sont à faire parvenir, accompagnées d’une courte présentation biobibliographique, au plus tard le 15 décembre 2018, à l’adresse électronique suivante :

Proposition en français, en anglais ou en arabe : collnum2019@gmail.com

Calendrier :

15 décembre : date butoir pour soumettre des propositions de communication.

22 décembre : 1ère réponse du comité scientifique.

02 février : date butoir pour l’envoi des articles.

23 février : 2ème réponse du comité scientifique.

17-18 avril : colloque.

Les actes du colloque seront publiés.

Notes :

1- Philippe Bootz, cité par Nathalie Lacelle et Prune Lieutier, « Littérature numérique : typologie, caractéristiques et écriture collaborative », Québec français, n° 173, 2014, p. 56.

2- Serge Bouchardon et al., « Explorer les possibles de l'écriture multimédia », Les Enjeux de l'information et de la communication, 2011/2, n° 12/2, p. 12.

 

 

Dernier numéro

S'abonner

Pour vous abonner à la liste de diffusion, veuillez envoyer votre demande d'inscription à : francais-langues@auf.org

Annoncer sur Framonde

Vous pouvez l’alimenter en adressant vos annonces sous fichier joint dans le cadre de ces rubriques à : francais-langues@auf.org

Les annonces doivent être rédigées sous format word, odt ou rtf (caractères Times New Roman ou Arial).

Archives de publication

Copyright AUF - Contact