Apprendre le français : un projet personnel, un projet de vie
Slogan : Le français, une chance 4ème Congrès de la CMA
Lieu: Agadir (Maroc)
Date de l'événement: 24 - 28 juillet 2018

Date limite: 30 novembre 2017


 

Fédération Internationale des Professeurs de Français

 

Commission du Monde Arabe

 

Association Marocaine des Enseignants de Français

 

 

La Fédération Internationale des Professeurs de Français (FIPF), la Commission du Monde Arabe (CMA) et l’Association Marocaine des Enseignants de Français (AMEF) organisent, le quatrième congrès de la Commission du Monde Arabe autour du thème «Apprendre le français : un projet personnel, un projet de vie», sous le slogan, « le français, une chance » du 24 au 28 juillet 2018 à Agadir au Maroc.

 

Cette quatrième édition du Congrès sera l’occasion de réunir les membres d’associations de la commission du Monde Arabe et ceux des associations de professeurs de français qui évoluent à travers le monde, ainsi que les enseignants et chercheurs préoccupés par des problématiques d’ordre linguistique et culturel intéressant notamment l’enseignement du français en contextes arabe et francophone.

 

Apprendre une langue, en l’occurrence le français, peut, conformément à la thématique choisie pour ce congrès, constituer un « projet de vie ». Le terme « projet », issu du latin proiectus, désigne l’ensemble des activités coordonnées entre elles cherchant à atteindre un objectif déterminé. Selon le Petit Robert, un projet correspond à l’ « image d’une situation, d’un état que l’on pense atteindre ». Par conséquent, pris dans un contexte socio-éducatif, un « projet de vie » traduit une pensée qui suppose la rencontre de deux facteurs : l’institution scolaire et le projet existentiel élaboré par une personne au cours de sa vie. C’est l’expression même d’une volonté de verser une touche personnelle, individuelle à des besoins, à des attentes et des aspirations spécifiques. On parle alors d’un projet  individuel, d’un projet personnalisé, bref, d’un projet de vie qui acquiert un sens. Comment alors l’école peut-elle prendre en compte la dimension individuelle du choix de la langue française dans le projet personnel ou de vie de l’apprenant ?

 

La langue française comme projet de vie implique qu’on ne peut dissocier l’apprenant ou l’enseignant, comme acteurs principaux de l’opération pédagogique, de leurs vies personnelles. L’institution scolaire qui abrite le processus d’apprentissage gagnerait alors à être un cadre de vie collective en favorisant l’épanouissement individuel de chacun, dans une ambiance de respect mutuel.

 

Des considérations sociales, culturelles, psychologiques ou personnelles peuvent constituer pour chacun des défis à relever en voulant apprendre le français.

 

Pour plus d’information et pour la présentation des huit axes du Congrès :

 

http://agadir2018.fipf.org/appel-a-communication

 

Date limite pour présenter une communication : 30 novembre 2017

 

Les communications doivent être déposées en ligne sur le site du congrès : http://agadir2018.fipf.org/appel-a-communication

 

Dernier numéro

S'abonner

Annoncer sur Framonde

Vous pouvez l’alimenter en adressant vos annonces sous fichier joint dans le cadre de ces rubriques à : francais-langues@auf.org

Les annonces doivent être rédigées sous format word, odt ou rtf (caractères Times New Roman ou Arial).

Archives de publication

Copyright AUF - Contact